Passer au contenu Passer au pied

L'équipe China Glory Cycling a participé à plusieurs courses aux Pays-Bas et en Belgique

Après leur première course internationale lors du Presidential Tour of Turkey, les coureurs de China Glory Cycling ont continué à acquérir de l'expérience en compétition contre d'autres équipes professionnelles. Au cours du mois de mai, l'équipe a participé à plusieurs courses aux Pays-Bas et en Belgique.

Le premier était le critérium néerlandais Kasteelronde van Mill le 15 mai. Le parcours était de 40 tours d'un circuit de 2 km. Comme les routes des courses critiques européennes ont tendance à être relativement étroites par rapport à celles des courses chinoises similaires, il a fallu un certain temps pour s'y habituer. Les coureurs utilisent des roues personnalisées en fonction de DRIVE pour aborder le parcours. Les roues utilisent des rayons en carbone et la technologie UNI pour les rendre à la fois légères et réactives. DRIVELa conception ultra légère et la rigidité élevée de , rendues possibles par l'utilisation de rayons en carbone et de la technologie UNI, leur ont donné un avantage. Les coéquipiers néerlandais Reinier Honig et Etienne van Empel ont partagé avec enthousiasme quelques conseils pour aider les autres à s'adapter. En raison des nombreuses différences de course entre la Chine continentale et l'Europe, les coureurs chinois ont appris davantage sur la lecture de la course de leurs coéquipiers non chinois.

Les quatre prochaines courses au programme se sont toutes déroulées en Belgique. Les deux premières courses étaient les Ruddervoorde Koers le 17 maith et les Puivelde Koers le 18 maith. Quelques jours plus tard, l'équipe a participé au Veenendaal-Veenendaal.

La course la plus difficile a été de loin celle de l'Antwerp Port Classic. Le parcours comprend 28 km de pavés et 35 km de gravier. Alors que les coureurs viennent de commencer à concourir au niveau international, courir contre des équipes du WorldTour s'est avéré être un défi de taille. Les membres de l'équipe n'ont pas fini. Hayden Strong s'est cependant rapproché mais a malheureusement crevé alors qu'il était en tête du groupe. En réponse à la malchance, le directeur de l'équipe Maarten Tjallingii a déclaré: "C'était malheureux car je pense que Hayden aurait pu nous obtenir un résultat à Anvers."

Dans l'ensemble, le mois de mai a été chargé pour l'équipe. Ils ont acquis l'expérience nécessaire en travaillant ensemble en équipe, en s'adaptant à de nouveaux styles de conduite et en affrontant certains des meilleurs cyclistes du monde. Le mois de juin sera également rempli de multiples courses tant en France qu'en Slovénie.